Domestication du chat

25 juin 2018 de Paolo Zambianchi

Les chats domestiques d'aujourd'hui appartiennent probablement à trois groupes différents de grands félins sauvages. Dans cet article, nous vous proposons des théories confirmées sur le développement et la domestication des chats et même celles qui ne le sont pas encore...

Comment le chat est entré dans nos maisons

La domestication est le processus par lequel une espèce animale ou végétale est rendue domestique, ou plutôt dépendante de la cohabitation et du contrôle de l'homme. Certaines caractéristiques sont mises en évidence par un élevage ciblé (apparence, confiance en l'homme, élevage, etc.), d'autres sont affaiblies (par exemple, agressivité, timidité, etc.). De cette façon, l'espèce s'éloigne de plus en plus de ses ancêtres sauvages au fil des siècles et des millénaires.

Jusqu'à présent, nous ne savons pas exactement comment et quand les chats ont été domestiqués. Les premières découvertes proviennent de Chypre, Jéricho et Haçilar (7000 et 5000 av. J.-C.). Cependant, il n'existe aucune preuve de domestication au cours de cette période. Pour cette raison, de nombreux scientifiques pensent que la domestication proprement dite a eu lieu plus tard (vers 2600 av. J.-C.) en Égypte. Une image d'un chat avec un collier a été trouvée dans une tombe. Des découvertes ultérieures (vers 1900 av. J.-C.) de 17 chats avec des bols pour le lait pourraient confirmer cette théorie.

Le plus aimé par les anciens égyptien

Les raisons du succès de la domestication remontent probablement à l'utilisation des chats dans la lutte contre les rongeurs et les serpents. Ils ont même été utilisés comme assistants pour la chasse à la sauvagine. Tout bientôt ils ont été considérés comme les animaux préférés chez les égyptiens et ont été représentés sur de nombreuses peintures et stèles funéraires. Dans l'ancienne Egypte, le chat faisait partie d'un conte de fées, parce qu'il était considéré comme sacré et il avait l’honneur d’être enterré directement dans des cimetières.

Partout dans le monde entier grâce aux routes commerciales

Les anciens égyptiens ont essayé d'empêcher la propagation des chats dans les territoires étrangers et les animaux de contrebande ont même été rachetés. Néanmoins, les chats se sont répandus dans le monde entier en moins de deux mille ans, également grâce aux relations commerciales égyptiennes.

En 500 av. J.-C. au plus tard, les premiers chats arrivèrent en Grèce et furent amenés en Italie. Cependant, la population de l'époque possédait des furets et des mouffettes pour la lutte antiparasitaire et le chat n'est devenu populaire que plusieurs siècles plus tard (400 après J.-C.).

Nous avons entendu parler en Asie de chats domestiqués dès 2500 avant J.C., mais il n'est pas certain qu'il s'agisse d'une domestication indépendante.

Chat sauvage d'Afrique, d'Europe et d'Asie

D'où descendent donc nos chats? Trois groupes principaux seraient impliqués dans le processus de domestication : le chat sauvage africain (Felis sylvestris lybica), le chat sauvage européen (Felis sylvestris sylvestris sylvestris sylvestris) et le chat sauvage asiatique (Felis sylvestris ornata).

Le chat asiatique vient du Proche-Orient et d'Asie centrale et il est plus massif que le chat africain. Le chat européen vit en Europe, en Asie Mineure et en Iran. Il est fort, a des oreilles courtes et une queue épaisse et touffue, mais c'est un parent éloigné et le moins approprié comme ancêtre des chats d'aujourd'hui. Le chat sauvage africain a son habitat naturel dans le maquis méditerranéen et les steppes d'Afrique et d'Asie. Il a de grandes oreilles, est mince, avec de longues pattes est le moins agressif de ces trois espèces. Il est considéré comme le principal ancêtre de notre chat domestique. Il y a deux lignées de descendance : la lignée africaine, à laquelle appartiennent nos premiers chats domestiques, et la lignée asiatique, à laquelle appartiennent les chats persans et les siamois.

Une aide efficace contre les rongeurs

Grâce aux Romains, les chats domestiques se sont répandus dans toute l'Europe et, au XIe siècle, on les a également trouvés en Asie. Les chats étaient et sont très coriaces et flexibles, à tel point qu'ils ont pu même rejoindre le Nouveau Monde par bateau.

Jusqu'au Moyen Âge, les chats étaient considérés comme des ennemis naturels des rongeurs, car ils aidaient à contenir les maladies propagées par ces derniers. Dans les monastères, ils étaient souvent les seuls animaux autorisés. Avec la Réforme, cependant, des temps difficiles ont commencé pour eux. Autrefois considérés comme un symbole de la féminité et de la maternité, ils sont maintenant accusés du contraire : démons maléfiques ou compagnons insidieux de sorcières et de nécromanciens.

Au XVIIIe siècle, les rats gris (surmulots) envahissent l'Europe depuis l’Orient : le chat domestique retrouve alors sa réputation, puisqu'il peut aussi être gardé sans problème dans les boulangeries ou les tavernes.

Est-ce qu’il s’est domestiqué tout seul?

Une théorie intéressante propose que le chat n'ait pas été domestiqué, mais qu'il a rejoint l'être humain par lui-même, pour ainsi dire, en se domestiquant tout seul. Dans la culture égyptienne ancienne, beaucoup de blé était cultivé et stocké et les granges attiraient de nombreux rats et souris. Par conséquent, les chats sauvages vivant près des pâturages des maisons, des villages et des temples ont été utilisés. Au début, ils étaient tolérés et, plus tard, lorsque les gens ont compris leurs avantages, ils ont aussi reçu du soutien. On dit que les humains ont joué un rôle passif dans cette auto-domestication.

Les opposants à cette théorie doutent, parce que les égyptiens ont capturé et apprivoisé de nombreuses espèces animales, comme un plaisir pour leurs loisirs. Ce sont probablement les chats qui ont fait le premier pas et les gens les ont nourris et adoptés par la suite. Quant à la domestication elle-même, le chat - contrairement à d'autres espèces animales - a conservé son indépendance jusqu'à notre époque.

Des purs carnivores

En plus des souris, des rats et des oiseaux, les chats mangent aussi des animaux plus petits comme les reptiles, les poissons et les insectes. Contrairement aux chiens, ils sont donc de purs carnivores : Certains ingrédients vitaux ne peuvent être pris que de la nourriture (viande) d’animaux - un régime végétarien n'est absolument pas indiqué.

Comme nous avons vu, les chats ont leurs origines dans les steppes et dans le désert. Cela signifie qu’ils boivent très peu physiologiquement, car la plupart des liquides dont ils ont besoin proviennent des proies qu'ils ingèrent. La seule alimentation sèche pour un chat domestique ne correspond donc pas à une alimentation adéquate, car ils compensent ce manque d'eau en ne buvant pas suffisamment.

Cela peut conduire à des maladies telles que l'insuffisance rénale, les calculs rénaux et vésicaux, qui sont au moins en partie dus à un régime alimentaire non physiologique. Pour ce motif, une alimentation humide de haute qualité est très importante. Les collations à mâcher ou les aliments secs occasionnels ajoutent de la variété à son alimentation et favorisent la santé dentaire.

<  Vers l'aperçu

Catégories

Derniers articles

Carte des glaces ANiFiT

08.07.2019 de Cordula Schläpfer

Vers l'article

La pancréatite chez les chiens

24.06.2019 de Paolo Zambianchi

Vers l'article

DÉGUSTATION GRATUITE

Commander