Domestication du chien

25 juin 2018 de Paolo Zambianchi

Les chiens de nos jours proviennent du loup. Cependant, quand et comment le processus de domestication a eu lieu, il est controversé. Voici un résumé de plusieurs faits et différentes théories.

Comment le loup est devenu un chien

La domestication est le processus par lequel une espèce animale ou végétale est rendue domestique, ou plutôt dépendante de la cohabitation et du contrôle de l'homme. Certaines caractéristiques sont mises en évidence par un élevage ciblé (apparence, confiance en l'homme, élevage, etc.), d'autres sont affaiblies (par exemple, agressivité, timidité, etc.). De cette façon, l'espèce s'éloigne de plus en plus de ses ancêtres sauvages au fil des siècles et des millénaires.

Quand et où le chien a été domestiqué, ce n'est pas encore clair. Certaines estimations scientifiques vont de 15’000 à 100’000 ans avant notre époque

Dans les années ‘90, des études d'ADN mitochondrial ont conclu que la domestication des chiens domestiques a eu lieu il y a plus de 100’000 ans, affirmant aussi que cela s'est produit plusieurs fois et indépendamment l'une de l'autre. Cependant, les plus anciennes découvertes d'os de loups avec des caractéristiques de chien ont seulement environ 40’000 ans.

La même base génétique

En 2009, des études d'ADN ont montré que tous les chiens ont le même patrimoine génétique. Le point de départ est la Chine, au sud du Yangtsé. Une autre étude publiée en 2013 indique que la domestication a eu lieu en Europe, entre 32’000 et 18’000 ans avant notre ère.

Les découvertes de fossiles de petites races canines remontent à 32’000 ans et proviennent du Proche-Orient. Ce fait est interprété comme des chiens descendants du loup de l'Est.

Le loup devient chien

Il est clair que nos chiens ont le loup comme leur ancêtre. La thèse de Konrad Lorenz et Theophil Studer, selon laquelle le chien domestique descend au moins en partie du chacal doré, a été contredite par des recherches génétiques.

Erich Zimen, un cynologue bien réputé, parle de «loups domestiques». Ce sont des loups qui ont vécu avec l'homme et avec lequel ils ont établi un lien social, mais qui n'ont pas encore été domestiqués et n'ont donc pas encore subi une modification génétique.

La preuve évidente de la domestication est fournie par la découverte de chiens enterrés avec des humains. Par exemple, une double tombe à Oberkassel, des objets provenant d'Israël et d'Orient qui datent d’environ 14’000 ans.

De la Sibérie à l'Amérique

En Amérique, le plus vieux squelette de chien connu a été découvert au Texas. Il date d’il y a 9’400 ans et serait apparenté à la population eurasienne, sans aucun lien avec les loups américains. On croit donc que les chiens sont arrivés en Amérique du Nord avec les premiers établissements humains en provenance de la Sibérie orientale.

La clé de tout est la digestion

L'adaptation à l’alimentation humaine, c'est-à-dire la capacité de digérer l'amidon, a joué un rôle important dans le succès de la domestication. Les scientifiques suédois du groupe d'Erik Axelsson ont pu le prouver par des recherches approfondies.

Dès que les humains sont devenus moins nomades, leur alimentation a également changé. On commence à cultiver le blé, qui devient une importante source de nourriture. Même les chiens s'adaptent bien à la nouvelle nourriture et ayant la capacité de digérer l'amidon, prennent un avantage évolutif et significatif sur les loups et les chiens qui ne peuvent pas ou ont de la difficulté à digérer l'amidon. Ce changement reflète une différence génétique importante entre le chien et le loup.

Contrairement aux chats, les chiens sont omnivores. En plus de la viande, qui est le principal composant de la nourriture, le chien s'est habitué à consommer également du blé, ainsi que des fruits et légumes.

Héritier de l'ancêtre du loup

Probablement le chien a été et est l'animal le plus proche de l'homme. Dès le début, il était utilisé comme compagnon de chasse, gardien de la maison ou comme de chien de jardin ou de compagnie.

Aujourd'hui, il y a plus de 400 races reconnues. De nombreuses races différentes se sont développées, dont certaines sont restées proches de l'ancêtre du loup et d’autres absolument pas. Il s'agit notamment du chien-loup tchécoslovaque et du chien-loup de Saarloos, issues de croisements entre des bergers allemands et de loups.

Tout cela a été possible parce que le loup et le chien domestique sont toujours génétiquement très proches. Leur apparence est encore très proche de celle des loups. De même, leur comportement et leurs interactions sociales ont de nombreuses caractéristiques d'un loup, ce qui peut rendre leur posture difficile et parfois compliquée.

Le meilleur ami de l'homme

Encore à notre époque, les chiens sont utilisés de différentes manières, à la fois pour la chasse et comme gardiens, comme chiens de la police, de recherche et de sauvetage, pour les aveugles ou simplement comme compagnon de vie et membre de la famille. Les chiens sont capables de forger des liens sociaux très étroits avec les humains et sont donc dépendants des échanges sociaux. Cela fait d'eux des amis spéciaux et fascinants pour nous, les humains.

<  Vers l'aperçu

Catégories

Derniers articles

Carte des glaces ANiFiT

08.07.2019 de Cordula Schläpfer

Vers l'article

La pancréatite chez les chiens

24.06.2019 de Paolo Zambianchi

Vers l'article

DÉGUSTATION GRATUITE

Commander